La Tour du Pin (38) : D’élèves de CAPA horticulture à comédiens d’un soir...



Au départ, une expérience de spectateur, avec la pièce de Mathias Enard « Rue des Voleurs » dans le camion théâtre de La Fabrique des Petites Utopies, puis une rencontre inoubliable, celle d’Ayoub Es-Soufi comédien marocain venu rencontrer la classe de CAPA au lycée, puis une émulation : pourquoi ne pas participer au dernier rendez-vous proposé par la compagnie sur le territoire du Val du Dauphiné ?
C’est donc Jean Pierre, Léa, Logan et Rémi, tous les quatre élèves de deuxième année en CAPA Métiers de l’Agriculture (support Horticulture) au lycée horticole, qui ont répondu à l’appel.


Le 26 novembre 2016, vous avez participé au centre Équinoxe au Grand Banquet d’Histoires, que retenez-vous en premier lieu de cette expérience ?
Léa : Fantastique ! Ça m’a plu d’être en contact avec des gens.
Jean Pierre : Oui ça m’a plu de voir de nouvelles personnes, d’habitude le samedi soir, je regarde la télé ou je joue sur l’ordinateur. C’était une bonne expérience.
Rémi : Être autour de comédiens professionnels et amateurs, c’était sympa.


Comment se sont passés les préparatifs ?
Logan : Super bien. Notre intervenant, Monsieur Moisson, est sympa. On a travaillé pour être des serveurs. Nous devions dire des répliques comme « je vous sers du rouge mais pas un verre », des métaphores, des phrases détournées.


Que pensez-vous du fait que votre formation vous permette de vivre un tel événement ?
Rémi : Ça change des cours, c’était nouveau, on a passé des bons moments, c’était marrant.
Logan : C’était bien, on a trouvé des nouvelles facettes de nous, on a plus confiance en nous.


En quoi cette aventure vous sera utile pour plus tard ? Vous a-t-elle donné de nouvelles envies ?
Jean Pierre : J’ai toujours des contacts avec les personnes rencontrées.
Logan : J’ai envie de continuer à aller voir du théâtre dans notre région ou de refaire du théâtre en cours. Cela nous est utile pour les échanges et les relations de tous les jours.
Jean Pierre : Oui pour mieux nous faire comprendre.


Propos recueillis par Patricia VEDRINE, enseignante d’Éducation Socioculturelle



Tous droits réservés (c) www.eapauvergnerhonealpes.fr
Tous droits réservés (c) www.eapauvergnerhonealpes.fr
Tous droits réservés (c) www.eapauvergnerhonealpes.fr